LE RÊVE D’AMADO (El sueño de Amado)

 

El sueño de Amado

Le 15 juin 1918, Amador (connu comme AMADO) et Julia, nos grands-parents, se marièrent à Grávalos. Après les récoltes, ils partirent en voyage de noces dans la région de Valencia, à Requena car ils avaient entendu dire que des étudiants se formaient en œnologie et souhaitaient offrir cette formation à un de leurs futurs enfants.

En souvenir, ils ramenèrent en train une gerbe de sarments de cépage de la région, bobal et blanc. À leur retour, le grand-père Amado greffa la vigne, plantée en 1916, qui nous offre aujourd’hui son vin. Les ceps Bobal et blanc, souvenir de leur voyage de noces, sont toujours dans un coin de la vigne.

Ce vin provient de l’exploitation Cabezorroyo qui s’étend sur une surface de 4,50 hectares, sur les flancs du Monte Yerga à 600 mètres d’altitude, dans la ville d’Alfaro. Cette vigne a été plantée en 1916 sur un carré « marco real » sur le porte-greffe Rupestris du Lot. En septembre 1918, le cépage grenache y est greffé. Les pieds de vigne sont cultivés rigoureusement en buisson sur un terrain sec. Cette culture sur un sol rocailleux est très respectueuse de l’environnement, avec une mécanisation difficile.

Ce vin est élevé en fût pendant douze mois.

Élaboration

Les raisins cueillis à la main sont déposés dans des caisses de 250 kg et passent immédiatement dans un conteneur frigorifique.

La vendange est réfrigérée afin de maintenir les raisins entre 4 et 6ºC pendant une semaine et obtenir une macération préfermentaire à froid permettant une extraction optimale de la couleur et des arômes.

Une fois élaboré, le vin est placé dans des fûts neufs en chêne français en vue de la fermentation malolactique et l’élevage postérieur.

Dégustation

À la dégustation, le vin offre une robe qui est encore rouge cerise, malgré son appellation « crianza ». Il a un arôme intense de confiture de framboises avec une touche épicée : clou de girofle, cannelle et vanille. C’est un vin vif et corsé.